Steve Mandanda : Comment segmenter son portefeuille client ?

Rotary Ferrara Est: I Soci del Club Ce sera même pour un temps la plus sérieuse déconvenue française en coupe du monde avant que survienne la terrible déculottée de 2002. Forcément, un tel épisode pèse sur le CV de Robert Domergue, qui s’est au passage brouillé avec bon nombre de dirigeants et de joueurs. Il est retenu par Raymond Domenech pour disputer la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Le football français vit alors un véritable marasme marqué par des échecs à répétition de l’équipe nationale et des clubs engagés en coupe d’Europe. En 1954 et 1958, les Hongrois puis les Brésiliens ont émerveillé les amateurs de football avec leur jeu offensif basé sur un schéma 4-2-4. Pourtant, la grande majorité des formations continentales adoptent encore des tactiques timorées héritées de l’ancestral WM, quand elles ne jouent pas carrément le « béton », version dérivée du catenaccio d’Helenio Herrera – qui s’était lui-même inspiré du verrou suisse des années 1930. Au début des années 1960, il n’y a guère dans l’Europe des clubs que l’Anderlecht du français Pierre Sinibaldi pour s’inspirer ouvertement des maîtres magyars et sud-américains. Après un aller-retour express en deuxième division, Valenciennes enchaîne les succès et joue le haut du tableau : neuvième en 1963, sixième en 1964 et même troisième en 1965 et 1966. En ce milieu des années 1960, le petit club du Nord fait la nique aux mastodontes que sont Saint-Etienne, Monaco ou Bordeaux, mais aussi au Racing de Paul Frantz, qui terminera toujours derrière l’USVA au classement.

Foot/Ligue 1 - Paolo Sciortino signe son premier contrat pro avec l ... C’est tout le drame de Robert Domergue, qui plaça très régulièrement ses équipes dans le haut du classement mais sans jamais ramener une quelconque breloque, à l’exception d’un championnat de D2 conquis en 1972 au dépend d’un Racing privé de Marc Molitor pour cause de sélection. Il est l’homme de la coupe de France 1969 et du doublé en 1972. Un bilan prestigieux qui, par ricochet, ternit forcément un peu celui de Domergue. Très rapidement ce formidable buteur rejoint un club plus huppé, l’OFK Belgrade qui, s’il n’est pas un ténor du championnat yougoslave, réussi grâce à son buteur à arracher 2 coupes nationales en 1962 et 1966, des années de coupes du monde, mais il n’y a pas de lien. Ce n’est déjà pas si mal ; mais ça marque peu les esprits. A l’époque, pas de problème de casquettes à l’envers mais des cheveux qui poussent, souvent un peu trop pour les esprits les plus conservateurs. Peu au fait des choses du football, Fass choisit de s’adjoindre un directeur sportif, poste qui était tombé en déshérence depuis le retrait de Paul Frantz quelques mois plus tôt. Sur les conseils du président de la Fédération, Jacques Georges, les dirigeants strasbourgeois portent leur choix sur Robert Domergue, qui débarque sur les bords du Krimmeri en février 1973. Le nouveau directeur technique doit venir épauler l’entraîneur Casimir Novotarski sans empiéter pour autant sur ses prérogatives et il est prévu qu’il ait la haute main sur la politique sportive en matière de formation et surtout de recrutement.

The Palais Longchamp Fountain, Marseille Le nouveau directeur sportif choisit en effet de rompre avec la politique des grands noms du président Wenger (Ivica Osim, Gérard Hausser, Reinhard Libuda, Heinz Van Haaren) pour se focaliser sur des joueurs moins côtés ou en devenir. Je sais pas comment il a fait, ou même comment l’idée est venue de mettre ce type de personne présidente d’un club comme l’OM.» Niang regrette que le titre de champion soit arrivé pendant la période où Jean-Claude Dassier était président : «ce qu’il me fait mal le plus c’est qu’il arrive quand toutes les fondations sont mises en place par Pape Diouf et que derrière c’est lui qui en récolte les fruits. A propos du « laboratoire » valenciennois, Gérard Ernault a écrit : « Il relevait d’un immense paradoxe que ce traité de football le plus moderne et le plus avancé qui soit sur le papier se déploie dans une des régions les plus touchées par le déclin industriel » (2). On est tenté d’ajouter qu’il est tout autant paradoxal qu’une vision si novatrice ait été incarnée par un personnage largement reconnu comme très rigoureux, voire carrément vieux-jeu.

Humble, l’ailier droit aux déboulés puissants débute avec les phocéens en professionnel lors de la saison 1936-37. Champion de France avec son club de coeur lors de sa première saison, il est prêté dans la foulée à Sète avant de revenir au bercail un an plus tard. Cette déclaration discriminatoire a suscité le mécontentement dans de nombreuses villes de France, notamment Marseille, le centre du sud de la France. The question of whether the 35-year-old should have been deemed positive after the test with the national team on Thursday, was the centre of the complaints as Mandanda headed home on Friday. Please feel free to read what others say about this name and to share your comments if you have more information. “The last few days we have talked a lot with Steve. Le Stade Rennais souhaite recruter un nouveau gardien de but et a fait de Steve Mandanda sa priorité de recrutement. Cependant, le gardien de but marseillais revient sur le terrain, devant remplacer le Niçois qui est expulsé. Le technicien valenciennois parfait tout au long des années 1960 ce système défensif ayant notamment pour but de prendre le plus possible l’équipe adverse au piège du hors-jeu. L’entraîneur de Valenciennes demande beaucoup à ses joueurs et, forcément, cela ne passe pas toujours bien en ce milieu des années 1960 où les mentalités évoluent très vite.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.